Posts Tagged ‘Syrie’

1921 – Rémouleur en Syrie

31 mars 2011

La démocratie ! C’est ce que demande aujourd’hui, après la Tunisie, l’Égypte, la Jordanie, le Yémen, la Libye… le peuple de Syrie. Décidément, le monde bouge en ce début du XXIe siècle.
Terre d’accueil de l’une des plus anciennes civilisations, la Syrie, après une occupation ottomane de 400 ans fut sous mandat français de 1920 à 1940.
Située au nord-ouest du pays, Alep est une des plus vieilles villes du Monde ; son centre historique est classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Peuplée aujourd’hui de 1.700.000 habitants, la ville est célèbre par sa citadelle et son savon.

Alep Foire

Cette carte postale fut écrite en 1921 par un soldat français qui se plaignait de dures conditions, d’une part relationnelles avec la population locale et d’autre part climatiques : soleil brûlant, fièvres…
Elle nous montre un rémouleur entouré d’une foule un jour de foire. Pour le peu que nous en distinguons, le banc de ce rémouleur paraît être assez typique du Moyen Orient : léger avec une petite meule donc facilement transportable sur le dos.
Il existe encore des rémouleurs aujourd’hui en Syrie. En général, ils ne sont plus itinérants, ils tiennent boutique dans les allées des souks comme à Alep ou à Damas.
On reverra avec intérêt un précédent article sur les rémouleurs à Damas (lien direct).

Publicités

Rémouleurs à Damas

6 juin 2008

remouleur, afilador, Les rémouleurs sont encore très présents en Syrie. Nous en avons rencontré en février 2006 à Alep et à Damas. Ce ne sont pas des itinérants mais des sédentaires. Ils ont une petite boutique-atelier qui donne sur la rue sans vitrine ni porte. Lorsque la journée de travail est terminée, le soir, il baissent un rideau de fer devant leur échoppe. On pourrait penser que cette boutique est un bric-à-brac. Non, ils connaissent l’emplacement de leurs outils et de leurs matériaux.
Installés en pleine ville, ils ont tous l’électricité. Alors bien sûr, la meule est entraînée par un moteur électrique. De plus, la nuit tombant tôt en hiver, ils ont la lumière pour travailler en fin de journée. L’électricité permet aussi de se chauffer, on remarque un appareil de chauffage sur la photo du haut.
Ils repassent les outils tranchants mais ils en vendent également, tout comme certains itinérants autrefois. Et comme il y a des décennies, passant, badaud, on est fasciné par les gerbes d’étincelles qui jaillissent des meules. La concurrence joue à plein car il n’y a pas qu’une seule échoppe de rémouleur mais plusieurs ! Elles alternent avec les boutiques des rétameurs, des chaudronniers, des ferblantiers, tous ceux-ci étant souvent polyvalents dans ce Quartier des Artisans du Vieux Damas.

remouleur, scherenschleifer, arrotino