Archive for the ‘Renommée’ Category

Le dernier voyage du rémouleur – Vidéo

15 janvier 2016

Last trip 1

Cette vidéo ne dure que deux minutes mais on en prend plein la vue…
C’est une belle réalisation de Mighele de Curras. L’afilador est interprété par Aitor Rei, acteur espagnol.
Ce film est dédicacé à tous les fils et filles d’une mère patrie faite d’hommes et de femmes qui marchent, à tous les migrants dispersés partout dans le monde, aux héros de romans inconnus pas encore écrits.
Pendant trois siècles les galiciens les appelaient « queicoas », ce qui signifie dans le jargon des rémouleurs : dieu, héros, grand, esprit combatif, vie de légende.
L’auteur dit le texte en espagnol mais les sous-titres en anglais pourront aider le spectateur.
Ses mots sont forts, ils expriment parfaitement la considération que le réalisateur porte à ces hommes que nous aimons, nous aussi, et que nous honorons sur ce blog.
Un bel hommage à tous les rémouleurs du monde ! À voir absolument.
Note : il est possible de télécharger cette vidéo sur son PC.

Last trip 3

– C’est ici : TRAILER-THE LAST TRIP OF THE KNIFE-GRINDER sur Vimeo
– Le site de l’acteur : Aitor Rei
– Le site du réalisateur : Mighele de Currás sur Vimeo

Publicités

Les rémouleurs de Paris à l’honneur sur un site américain

17 janvier 2015

Le site américain Roads and Kingdoms (Routes et Royaumes) a publié récemment un beau document intitulé Back to the grindstone (Retour des rémouleurs) consacré aux rémouleurs parisiens d’aujourd’hui. On y rencontre notamment plusieurs rémouleurs que Philogène Gagne-Petit a présentés sur ce blog : Marius et Titi rémouleur entre autres.
Belles photos, interviews, tout cela signé Judith Chetrit, journaliste parisienne que l’on peut entendre chaque fin d’après-midi sur France-Info.
Et surprise, Philogène a droit à son paragraphe, il en est tout ému !
Un bel hommage, une approche vivante et sympathique de nos repasseurs contemporains dans la capitale.
C’est en anglais mais les non-anglophones peuvent faire appel à Google ou autre pour la traduction…

Titi rémouleur Site américain
— Photo © Judith Chetrit – Roads and Kingdoms.

— Pour visiter le site, cliquer sur la photo.

La libido du rémouleur, fantasme ou réalité ?

14 mars 2014

Recherche instinctive du plaisir et surtout du plaisir sexuel, telle est la définition courante du mot libido. En psychanalyse, Freud l’élargit en Énergie psychique sous-tendant les pulsions de vie, et spécialement les pulsions sexuelles.
Ceci étant posé, est-ce que les rémouleurs, dans leur ensemble, étaient des êtres libidineux, c’est-à-dire recherchant constamment et sans pudeur des satisfactions sexuelles ?
Nous ne connaissons pas d’anecdotes qui abonderaient dans ce sens. Par contre, les chants populaires nous donnent quelques pistes.

knife grinder, remouleur, afilador, scherenschleifer, arrotino, amolador, scharensliep, tocilar, messerschleifer, köszörűs, bileyici, szlifierz, brusar, vinkelsliper, kvarn, точильный камень,

Par exemple, cette chanson d’Alsace dont on peut traduire le titre par Arrive un rémouleur chez nous. L’illustrateur, Tanconville, nous met d’emblée dans l’ambiance : des regards sont échangés entre le rémouleur, un homme jeune, et l’une des jeunes femmes occupées à la lessive. Les paroles du premier couplet sont traduites ainsi :

Arrive un jour un repasseur,
Repassant bien mal les couteaux,

Féléteri et félétéra
Repassant bien mal les couteaux
Fidi, fidi, rélele, riolélé !
Il repass’ couteaux, ciseaux !

On enchaîne ensuite sur le deuxième couplet :

Aux demoiselles ça s’ra pour rien !
Et j’y mettrai tout mon talent,
Féléteri et félétéra !

Après une plainte du rémouleur sur sa femme, le chant se termine par :

Ah ! Repasseur, repass’ toujours !
Les belles filles ne manquent pas !
Féléteri et…

knife grinder, remouleur, afilador, scherenschleifer, arrotino, amolador, scharensliep, tocilar, messerschleifer, köszörűs, bileyici, szlifierz, brusar, vinkelsliper, kvarn, точильный камень,

Dans l’Anthologie du chant scolaire datant de 1926, fascicule sur l’Alsace, un autre chant intitulé Le gagne-petit, fait dire à celui-ci :

Vois-tu, ma femme est trop paresseuse,
Et je n’ai pas de beaux habits.
Je cherche au loin figures joyeuses,
J’entends là-bas assez de cris…

… Le rémouleur est toujours en quête
De bon vin chaud, de cœurs aimants…

Voila des paroles qui feraient aujourd’hui grincer les dents de certains parents d’élèves et, pourquoi pas, être à l’origine d’une grève parentale des cours ?
Comme très souvent, les chants populaires se lisent à plusieurs degrés…
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
– Les définitions sont du Petit-Robert 1, édition de 1990.
– En savoir plus sur TANCONVILLE (1845-1936). Lien direct.
– Merci à Jean-Marie HUMMEL et à André WINLING pour leur aide précieuse.

Le rémouleur d’Adèle

24 janvier 2014

Dans un environnement ou fourmillent les rémouleurs (dessins, photos, santons, statuettes, livres, gravures…), Adèle, l’une des petites filles de Philogène Gagne-Petit, dessinatrice à l’imagination fertile et adepte du découpage-collage, prit un jour la décision de s’exprimer sur le sujet. Elle avait alors entre trois et quatre ans.
Et voila le résultat !

Le rémouleur d Adèle

Notes :
– Le découpage a été scanné sur un fond blanc.
– Pour avoir une idée des dimensions de  » l’œuvre « , sachez que la hauteur du personnage est de 21 cm.

À la lettre « R » de l’alphabet mignon

21 avril 2013

L’alphabet mignon était très en vogue au XIXe siècle.
En fait, il s’agissait d’un alphabet pour les enfants. Dans certains milieux on disait plutôt mignon qu’enfant, d’où l’usage de ce mot aux sens divers pour qualifier les alphabets.
Le plus souvent, ces ouvrages dépassaient le cadre du simple alphabet, c’étaient en fait des livres d’apprentissage de la lecture.
Pour rendre ces manuels plus attrayants, les éditeurs y introduisaient des illustrations, en général une par lettre. Au début, les illustrations étaient de simples gravures en noir et blanc de petit format puis, les techniques d’impression évoluant, les images se firent plus grandes et s’enrichirent de couleurs.
C’est la page d’un alphabet mignon qui figure ci-dessous. La gravure est en noir et blanc réhaussée de couleurs. Tous les alphabets n’étaient pas de cette qualité et celui qui contenait cette page devait être assez luxueux.
Compte-tenu de la qualité de l’illustration et de l’impression, on peut situer l’ouvrage autour de 1900.

– Format de la page : 12,5 x 19 cm.

Alphabet mignon remouleur

Pâques et amolador…

27 mars 2013

Joyeuse-Pâques-2013

Philogène Gagne-Petit a détourné une chromo portugaise ancienne, support de publicité pour… une marque de Porto ! On peut voir cette chromo dans la galerie qui se trouve dans la colonne de droite.

Joyeuses Pâques avec le poussin rémouleur !

6 avril 2012

Philogène Gagne-Petit vous propose une carte postale de 1944 envoyée de Vilvorde à… Vilvorde en Belgique.
En ces temps-là, il y avait même des poussins rémouleurs…
Ah ! l’anthropomorphisme…

Cupid’s on the job / Cupidon au travail

12 février 2012

La Saint-Valentin approche !
Alors, pour atteindre sa victime au cœur, Cupidon se fait rémouleur et affûte ses flèches.
Voici une représentation classique de cette figure de la mythologie sur une ancienne carte postale des États-Unis, années 20.

Cupid s on the job

Wikipedia, dont voici quelques extraits, nous en dit davantage :
… Il est le plus souvent représenté sous la figure d’un enfant de sept à huit ans nu ou partiellement dénudé, muni d’ailes, l’air désœuvré, mais malin : armé d’un arc et d’un carquois rempli de flèches ardentes…
… Tantôt, il est aveugle, car l’Amour n’aperçoit pas de défauts dans l’objet aimé ; tantôt, il tient une rose d’une main et un dauphin de l’autre…
… Il est toujours peint avec des ailes, et ces ailes sont de couleur d’azur, de pourpre et d’or. Il se montre dans l’air, le feu, sur la terre et la mer. Il conduit des chars, touche la lyre, ou monte des lions, des panthères et quelquefois un dauphin, pour indiquer qu’il n’y a point de créature qui échappe au pouvoir de l’Amour…

Bonne Saint-Valentin à tous les amoureux, jeunes et moins jeunes !

2012, un calendrier pour les vœux de Philogène !

1 janvier 2012

Philogène Gagne-Petit remercie les lecteurs de ce blog, il leur présente ses meilleurs vœux et leur souhaite une très bonne année 2012 !

Calendrier complet du facteur 2008

Le calendrier est récent mais la photo date de 1945, année de l’armistice qui mit fin à la deuxième guerre mondiale. La joie, exprimée ici par les enfants, était grande mais les temps étaient difficiles pour les plus modestes dans une France exsangue.
Le banc de ce rémouleur est léger de par sa structure mais sophistiqué par ailleurs. La roue d’énergie est actionnée par deux pédales, cela donne une plus grande régularité à sa rotation. Pour l’homme, c’est aussi un effort moindre puisqu’il est réparti en alternance sur chaque pied. Deux meules de diamètres différents sont fixées sur l’axe, probablement de grains distincts. Noter que le rémouleur travaille assis, position obligatoire lorsque le banc est à deux pédales. Les brancards pour le déplacement du banc sont les supports du siège qui n’est sans doute q’une simple planche. Les flancs aux formes supérieures découpées en arrondi sont peut-être de récupération. Enfin les roues de déplacement semblent être à bandage plein.
Dans l’immédiat après-guerre, ce banc était précieux car le travail ne manquait pas et il y avait tant à faire !

Calendrier du facteur 2008

Le rémouleur de Noël

25 décembre 2011

Philogène Gagne-Petit est tout ému. Connaissant sa passion, le Père Noël est passé à son domicile la nuit dernière et lui a déposé cet ancien puzzle des années 30. Les pièces sont en bois sur lequel est collée la gravure en papier. C’est fin, précis, bref impeccable.
La scène est traditionnelle avec le rémouleur, son chien, la cliente et les enfants dont l’un est effrayé par les étincelles… Le banc est typiquement parisien, comme celui que l’on voit sur les photos de Eugène ATGET.
Du coup, malgré son âge avancé, Philogène Gagne-Petit croit de nouveau au Père Noël…
– Dimensions : 16 x 19 cm – Épaisseur : 4 mm

Trouver le rémouleur…

8 juillet 2011

Si comme Philogène Gagne-Petit vous êtes en vacances, alors détendez-vous !
C’est sur une carte postale éditée par Larousse au début du XXe siècle que nous avons découvert cette devinette. C’est l’occasion de tester votre perspicacité. Facile !
– Si vous « donnez votre langue au chat », cliquez sur l’image pour voir la solution.

Rémouleur sur toile de Jouy

7 mai 2011

De nos jours, la toile de Jouy est une étoffe de coton dite indienne sur laquelle sont représentés des personnages avec décors ou des paysages. Les dessins sont le plus souvent monochromes, rouges ou violets (aubergine) sur fond écru ou bistre mais peuvent se décliner dans d’autres coloris…
À l’origine, ce type de toile fut créé dans les ateliers de la manufacture fondée en 1760 par C-P. Oberkampf sur la commune de Jouy-en-Josas (Yvelines).
Ce sont surtout la variété de ses motifs imprimés qui ont fait sa renommée, et ce grâce à des artistes, des peintres reconnus. (Extrait de Wikipedia).

Ce rémouleur imprimé sur la toile, nous l’avons débarrassé de quelques ramures environnantes (et envahissantes) afin de le faire mieux ressortir. Le banc de type brouette sur lequel il travaille est caractéristique du XVIIIe siècle. La représentation est assez fidèle, voire réaliste : l’eau coule même du petit tonneau…
Quant à l’homme, sa tenue vestimentaire est bien vue : simple, sans chichis, du peuple quoi. C’est le cas de tous les autres personnages de ce motif consacré aux petits métiers de l’époque. Parmi eux, le rémouleur bénéficiait d’une bonne renommée même s’il était souvent appelé gagne-petit. Néanmoins, ces toiles de Jouy devaient au XVIIIe siècle et encore après être réservées aux demeures des plus riches, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.
– Cliquer sur l’image pour voir une plus grande surface de la toile.
– Le site de la
Toile de Jouy (lien direct).

Petits métiers – Petits enfants

17 décembre 2010

Dans notre série de cartes précédant Noël, nous vous offrons aujourd’hui une chromolithographie assez connue éditée au début du XXe siècle par LE BON MARCHÉ. Elle est extraite d’une série présentant entre autres le rétameur, le tondeur de chiens, la vendeuse des quatre saisons…

– Dimensions en cm : environ 10 x 15.
– Cliquer sur l’image pour voir le verso.
– Visitez notre petit musée de chromolithographies en bas de la colonne latérale.

Le petit couple – 2

11 décembre 2010

Les choses se compliquent pour le garçonnet ! Cette épreuve ne lui laissera sans doute pas un Affectueux Souvenir…
Voir la première carte ICI (lien direct).

Merci au chocolat !

9 décembre 2010

En cette période de fêtes prochaines, le chocolat s’étale dans tous les rayons des commerces d’alimentation.
Pour ne pas être en reste dans cette débauche de confiserie, nous publions simultanément la carte ci-dessous et une chromolithographie dans notre PETIT MUSÉE en bas de la colonne latérale (Chocolat du Planteur).
Elles ont en commun d’avoir été éditées autrefois par deux producteurs de chocolat : du PLANTEUR et LOMBART. Mine de rien, elles évoquent en trois temps l’évolution du banc du rémouleur : celui de l’époque de Louis XIV (la chromo) puis le XVIIIe siècle et enfin le XXe. Intéressant non ?
Bonne dégustation !

Le petit couple – 1

4 décembre 2010

Comme les années précédentes avant les fêtes, nous publions chaque samedi quelques documents d’atmosphère.
Aujourd’hui, le petit couple, souvent utilisé dans les cartes postales de la première moitié du XXe siècle. Un peu bohêmes, attendrissants voire espiègles, devant un décor de studio, ces enfants faisaient rêver le populo.

Petit-couple-1.jpg

– Voir notre série de décembre 2008 ICI et celle de décembre 2009 .

AU GAGNE PETIT – Journées du patrimoine 2010

18 septembre 2010

AU GAGNE PETIT : c’était un grand magasin de Paris, sis au 23, Avenue de l’Opéra, un magasin populaire situé néanmoins dans un beau quartier. La concurrence étant sévère entre les grandes enseignes, il ne résista pas et dut fermer voici bien longtemps. Un Monoprix occupe aujourd’hui les locaux…
La grande porte a disparu mais il reste encore l’architecture monumentale qui surmontait cette entrée. Une chance que cet ensemble ait été protégé aux monuments historiques le 22 mars 1983. C’est cette partie qui nous intéresse car le nom AU GAGNE PETIT est resté gravé mais aussi et surtout le logo de l’enseigne : un bas relief inspiré de la peinture de David Téniers le jeune : LE RÉMOULEUR, conservée au Musée du Louvre. Inspiré, oui, car le bas relief reprend l’essentiel de l’œuvre de Téniers, le rémouleur et son banc caractéristique, mais en lui appliquant une symétrie horizontale. L’arrière plan est lui totalement recomposé.
Cet ensemble est remarquable et nous rappelle l’aspect grandiose de ces grands magasins de nos villes, autrefois. Rien à voir avec les façades uniformes d’aujourd’hui.
Lié au Commerce, c’est un pan de notre patrimoine qui survit Avenue de l’Opéra.

Magasin-AU-GAGNE-PETIT-Paris.jpg

Photos : Tangopaso, empruntées à Wikimedia Commons.
– Cliquer ICI pour découvrir une vue d’ensemble.
– Voir une ancienne chromo publicitaire du magasin AU GAGNE-PETIT (lien direct) publiée sur ce blog.
– Belle reproduction du tableau de Téniers sur le site INSECULA (lien direct)
– On voit très bien l’état actuel en utilisant Google Street View.

Le rémouleur à l’école

7 septembre 2010

À l’heure de la rentrée scolaire en France, il est opportun de rappeler qu’au début du XXe siècle le rémouleur pouvait être un sujet d’apprentissage pour des enfants de cours préparatoire.
…Bien mieux qu’un texte, un tableau, s’il est très lisible, peut servir de thème aux exercices de langage : description, causerie, rappel des souvenirs personnels, association d’idées, étude du vocabulaire, initiation à la grammaire, premiers essais de composition…
C’est ce qu’on peut lire, sous la plume de l’auteur E. Breuil, dans la préface du livre Leçons illustrées de français pour les élèves de cours préparatoire, paru dans les années 20. Chacune des 120 pages de cet ouvrage comporte un tableau (illustration). Une quinzaine sont consacrées aux métiers : savetier, cordier, lingère, rétameur, forgeron… et bien sûr rémouleur.

Rémouleur-au CP-illustration.jpg

Comme les petits élèves il y a près de cent ans, on pourra décrypter l’illustration ci-dessus en énumérant les nombreux éléments qui vont concourir à la formation de l’esprit du bambin. Tout y est : les personnages (rémouleur, cliente, enfant), les outils, les accessoires, les boutiques, le chien et même les pavés de la rue… Nos anciens étaient quand-même bien instruits !
Test : lorsque vous aurez décrypté l’image, cliquez sur celle-ci pour voir la page 56 complète et répondre aux questions…

Rémouleur de souvenirs

18 août 2010

En cette période de vacances, les marchands de souvenirs font recette sur les sites touristiques. Le rémouleur se vend bien. Il est fréquent de constater qu’il est l’un des petits métiers vendeurs avec le ramoneur, la fleuriste, le marchand de coco, les musiciens, etc. On le trouve par exemple comme sujet peint dans une assiette décorative, en bas-relief sur un cadre ou en bois sculpté, en santon de la crèche… souvent agrémenté du nom du site. Ça n’est pas toujours la meilleure représentation qui prévaut et les approximations sont fréquentes quant à l’apparence du banc mais l’attitude est là. Ainsi l’objet-souvenir trônera pendant des années dans un logis rappelant à l’occupant des lieux, outre des souvenirs de vacances ou de voyage, que cet homme représenté en plâtre, en bois, en pâte à sel ou en métal… le gagne-petit, est le symbole de l’honnêteté artisanale.

– Motif en plâtre, en relief,  peint et verni. Dimensions en cm : L=34, H=30, Épaisseur = 3.

Sous le verre

12 juillet 2010

C’est un carton sous-bock connu. Oui.
Même si l’illustration est sympathique et tape-à-l’œil au premier regard, on ne peut s’empêcher de sourire quant  au sens de l’observation de l’illustrateur. Avez-vous déjà vu un homme ou une femme portant une lourde charge sur le dos avec un corps aussi droit ?
On peut toujours rétorquer qu’il y a des raisons esthétiques, que c’est une image publicitaire, etc. Peut-être.
Nous pensons quant à nous que c’est tout simplement une  forme de mépris vis-à-vis de l’artisan représenté. Si vous avez un autre point de vue, dites-le nous…

Au temps des chromos

6 juillet 2010
.
Au XIXe siècle puis au début du XXe, les chromos étaient un support courant de publicité sur papier épais, en fait une belle image. Le recto comportait une illustration en couleurs tandis que le verso, souvent monochrome, présentait le commerce à vanter ou le produit à vendre.
L’illustration se voulait généralement éducative et les petits métiers furent un thème récurrent. Les rémouleurs, aussi appelés gagne-petit, occupèrent une bonne place.
Pourtant, sur la chromo ci-dessous, le sujet principal n’est pas le rémouleur mais une famille : un couple et un enfant présentant la mode en 1883. L’annonceur est le magasin AU GAGNE-PETIT de l’Avenue de l’Opéra à Paris. Cette enseigne fit florès en France, en référence à nos rémouleurs dont la réputation était le travail bien fait et l’honnêteté malgré un faible gain, d’où leur surnom. Des centaines de magasins ou de boutiques de France adoptèrent l’enseigne AU GAGNE-PETIT.

Chromo-Au-gagne-Petit-Rémouleur-tableau.jpg

Sur cette chromo le rémouleur est cependant présent, inscrit dans une sorte de tableau monochrome en haut et à droite de la carte. Cette petite gravure, adaptation (dessin au trait et symétrie horizontale) très libre d’une peinture, est un hommage à David Teniers dont cette œuvre est conservée au Musée du Louvre.
C’est cette image dans l’image ainsi que la similitude des termes AU GAGNE-PETIT qui fait que cette chromo est originale dans son contenu.
Selon Dominique, responsable de la boutique Bandesdepub sur Delcampe.fr, chez qui nous avons acquis cette chromo, le fait est assez rare pour être signalé.
– Mise à jour : en fait, il s’agit du motif (aujourd’hui on dirait le logo) qui se trouvait au dessus de l’entrée du magasin avenue de l’Opéra. Pour plus de détails, voir notre article Journées du Patrimoine 2010 – Au gagne-petit. (lien direct).
Chromo (masculin ou féminin) est une abréviation de chromolithographie (Cf Wikipedia).
Gagne-petit est un mot invariable.
– Pour voir d’autres chromos avec des rémouleurs, visitez notre Galerie en bas du bandeau vertical ci-contre.
– La chromo mesure 11×7,5 cm. Imprimée par Vallet, Minot et Cie, 5, rue Béranger – Paris.
– Cliquer sur l’image pour voir le verso.


Les belles étiquettes

9 juin 2010
Outre les mines de charbon et l’industrie lourde, le Nord de la France posséda longtemps une industrie textile. Ainsi, de nombreuses filatures s’y installèrent au fil des siècles. C’est au XIXe puis au début du XXe siècle qu’elles furent particulièrement nombreuses et prospères.
Chaque entreprise avait son étiquette qui était collée sur l’emballage de la bobine de fil avant la livraison. Certaines utilisèrent pour leur étiquette le rémouleur ou le gagne-petit comme référent de qualité. On sait que la renommée des repasseurs de couteaux fut toujours au mieux dans l’échelle des petits métiers, les gagne-petit bénéficiant d’une bonne cote d’amour dans la population.
On comprend pourquoi plusieurs filatures adoptèrent l’image du rémouleur, l’une d’entre elles (cf ci-dessous) allant même jusqu’à plagier le célèbre tableau de David Téniers en l’inversant et en l’adaptant tout-de-même. Noter que la filature E. LEMESLE était à Château-Gonthier dans le département de la Mayenne célèbre pour ses toiles.
Ces étiquettes polychromes avaient un indéniable cachet, chacune était une petite œuvre d’art populaire.
La Bibliothèque Municipale de Lille (lien direct) conserve un bon nombre d’étiquettes de fil dont quelques unes représentent un rémouleur. En voici trois ci-dessous.

Étiquettes-Fil.remouleur-x-3.jpg

Joyeuses Pâques avec Cupidon le rémouleur…

29 mars 2010

Oui, nous sommes dans la Semaine Sainte, cette semaine qui précède Pâques et pendant laquelle les cloches sont parties à Rome… Autrefois, elles étaient remplacées par des crécelles au cours des offices religieux. Cela dans nos sociétés chrétiennes bien sûr.
Cette année nous avons choisi le rémouleur Cupidon pour vous souhaiter de
Joyeuses Pâques 2010.
Le coquin ! Il aiguise ses flèches pour mieux piquer ses victimes qui seront ainsi touchées par l’amour.
Dans la mythologie romaine, Cupidon, fils de Vénus, est le dieu de l’amour. Il présente la même origine et la même histoire que le dieu grec de l’amour Éros.
Carte postale du début du XXe siècle.
Pour plus d’informations sur Cupidon, consulter l’article de Wikipedia (lien direct).

Bruxelles : la belle enseigne

11 mars 2010

En voyage à Bruxelles récemment, nous avons découvert une élégante boutique qui a pignon sur rue ou plutôt sur galerie. À deux pas de la Grand’Place, la coutellerie TILQUIN est située dans la Galerie de la Reine, 9. Et ô surprise, l’enseigne de cette vaste échoppe est un rémouleur. Si le matériel proposé, couteaux et outils tranchants contemporains, est de belle facture, l’enseigne renvoie à un rémouleur traditionnel, symbole du travail bien fait. On peut en déduire que cette coutellerie de luxe qui assure également aiguisage, réargenture et réparations délivre un travail de grande qualité. Le rémouleur de l’enseigne en est le garant !

Cliquer sur l’image pour découvrir les vitrines de la coutellerie Tilquin de Bruxelles.

Pour Noël ? Un rémouleur !

23 décembre 2009

C’est un jouet plutôt scientifique. Il fait partie d’une panoplie de métiers commercialisés par la marque allemande WILESCO. Tous ces jouets en tôle d’acier sont animés grâce à une poulie reliée par une courroie à une machine à vapeur en modèle réduit. C’est au début des années 1950 que la société a commencé la production de ses machines à vapeur. Aujourd’hui celles-ci sont toujours un best-seller dans le domaine du jouet scientifique.

La meule, garnie de grains abrasifs, est entraînée par la poulie. Les grains font sauter la paire de ciseaux tenue par les bras qui sont articulés. Le son y est aussi… Superbe !
Le socle mesure 108 x 64 mm, hauteur de l’ensemble : 100 mm.
Il faut absolument visiter le site passionnant de
Wilesco (lien direct).

Le petit rémouleur – 6 (fin)

19 décembre 2009

Tous les détails sur ce feuilleton dans Le petit rémouleur – 1 (lien direct)

Le petit rémouleur – 5 (100ème article)

12 décembre 2009

Détails sur ce feuilleton dans Le petit rémouleur – 1 (lien direct).

Le petit rémouleur – 4

5 décembre 2009

– Détails sur ce feuilleton dans Le petit rémouleur – 1 (lien direct).

Le petit rémouleur – 3

28 novembre 2009

Détails sur ce feuilleton dans notre premier article (lien direct).

Le petit rémouleur – 2

21 novembre 2009

Le-petit-rémouleur-2

– Détails sur ce feuilleton dans notre premier article (lien direct).

Le petit rémouleur – 1

14 novembre 2009

Le-petit-rémouleur-1

Nous commençons aujourd’hui la publication d’une série de 6 cartes postales éditées au début du XXe siècle. Ces cartes sont réunies dans une enveloppe sous le titre LE PETIT RÉMOULEUR. Chaque carte raconte en quatre lignes et en vers un chapitre d’une histoire édifiante.
C’est très théâtral, joué par des enfants, ce qui devait séduire à l’époque une partie de la population… Il faut préciser qu’il n’y avait pas comme aujourd’hui une débauche d’images de toutes sortes.
Le décor est une toile de fond dont on ne peut pas définir la couleur. Le seul accessoire est un banc de rémouleur très rustique pour gaucher. Enfin, les habits des enfants sont plutôt, comme il se doit, des costumes de scène et les sabots du jeune garçon n’ont pas beaucoup marché ! Mais bon, c’est attendrissant…
Bon feuilleton 2009 !
– Nous publierons une carte chaque samedi jusqu’au 19 décembre.
Rappel : notre feuilleton de l’an passé, une BD en couleurs en 16 images: JACQUOT LE RÉMOULEUR (lien direct).
– Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Bonne année avec le calendrier des Postes

1 janvier 2009

calendrier-remouleur-detailC’était en 1951, ce calendrier entrait en service pour 365 jours. 
LES PETITS MÉTIERS DES RUES, tel est le thème des illustrations. Aujourd’hui on ajouterait AUTREFOIS. Les petits métiers illustrés sont : le Rémouleur, le Brocanteur, la Marchande de fleurs et le camelot. Remarquons que ce dernier n’est pas flanqué d’une majuscule. Était-ce la volonté de l’illustrateur ? Celui-ci, qui signa DornacH, nous croque un rémouleur mieux que nature: la relation entre la fillette et le rémouleur est évidente. Ici pas besoin de bulle comme dans une BD, à nous d’imaginer même si cet échange est silencieux… Le métier de rémouleur a toujours fasciné les enfants. 
Six ans après la fin de la deuxième guerre mondiale il y avait encore, semble-t-il, des rémouleurs dans les rues des villes.

calendier-remouleur1951

 

Cette année-là, entre autres, Louis Jouvet mourait dans son Théâtre de l’Athénée tandis qu’aux États-Unis les Rosenberg étaient condamnés à mort… La guerre froide se concrétisait en Corée. La France découvrait Félix Leclerc et Gérard Philipe triomphait en Avignon…

Cliquer sur l’image du haut pour l’agrandir. 


Jacquot le Rémouleur – 8/8

20 décembre 2008

Résumé des épisodes précédents : Jacquot a trouvé refuge et gîte chez le meunier Santeuil. Le lendemain il reprend la route alors que les enfants du meunier s’en vont à l’école. Entraîné par d’autres écoliers, Pierrot fait l »école buissonnière tandis que sa sœur Pierrette sanglote… C’est l’hiver et Pierrot, maladroit, tombe dans l’eau glacée… Les secours arrivent mais en vain. Est-il trop tard ? Jacquot passant par là plonge sans hésiter et sauve le petit puis va se sécher chez un charbonnier.

Plus de détails dans notre article du 27 octobre.

Jacquot le Rémouleur – 7/8

13 décembre 2008

Résumé des épisodes précédents : Jacquot a trouvé refuge et gîte chez le meunier Santeuil. Le lendemain il reprend la route alors que les enfants du meunier s’en vont à l’école. Entraîné par d’autres écoliers, Pierrot fait l »école buissonnière tandis que sa sœur Pierrette sanglote… C’est l’hiver et Pierrot, maladroit, tombe dans l’eau glacée… Les secours arrivent mais en vain. Est-il trop tard ?

Plus de détails dans notre article du 27 octobre.

Jacquot le Rémouleur – 6/8

6 décembre 2008

Résumé des épisodes précédents : Jacquot a trouvé refuge et gîte chez le meunier Santeuil. Le lendemain il reprend la route alors que les enfants du meunier s’en vont à l’école. Entraîné par d’autres écoliers, Pierrot fait l »école buissonnière tandis que sa sœur Pierrette sanglote… C’est l’hiver et Pierrot, maladroit, tombe dans l’eau glacée…

Plus de détails dans notre article du 27 octobre.

Jacquot le Rémouleur – 5/8

29 novembre 2008

Résumé des épisodes précédents : Jacquot a trouvé refuge et gîte chez le meunier Santeuil. Le lendemain il reprend la route alors que les enfants du meunier s’en vont à l’école. Entraîné par d’autres écoliers, Pierrot fait l »école buissonnière tandis que sa sœur Pierrette sanglote…

Plus de détails dans notre article du 27 octobre.

Jacquot le Rémouleur – 4/8

22 novembre 2008

Résumé des épisodes précédents : Jacquot a trouvé refuge et gîte chez le meunier Santeuil. Le lendemain il reprend la route tandis que les enfants de son hôte s’en vont à l’école.

Plus de détails dans notre article du 27 octobre.

Jacquot le Rémouleur – 3/8

15 novembre 2008

Résumé des épisodes précédents : cherchant un gîte, Jacquot est accueilli chez le meunier Santeuil.

Plus de détails dans notre article du 27 octobre

Jacquot le Rémouleur – 2/8

8 novembre 2008

Résumé du premier épisode : Jacquot arrive dans un village cherchant un gîte, des enfants lui désignent un moulin.

Plus de détails dans notre article du 27 octobre

Jacquot le Rémouleur – 1/8

1 novembre 2008

Aujourd’hui commence la publication de notre feuilleton. Chaque samedi paraîtra un nouvel épisode et cela huit samedis de suite, c’est-à-dire jusqu’au samedi 20 décembre inclus. Bonne lecture !

Plus de détails dans notre article du 27 octobre

Jacquot le Rémouleur en feuilleton

27 octobre 2008

Voici une belle histoire, racontée en mots et en images sur une feuille de papier d’assez grand format. Cette planche fût éditée par l’imprimeur lorrain Haguenthal à Pont-à-Mousson dans le département de la Meurthe. Une précision qui nous permet de dater le document. Sa publication est d’avant 1871, année du traité de Francfort. Celui-ci permettait à l’Allemagne d’annexer la plus grande partie de l’Alsace et un quart de la Lorraine.
Le nord-est du département de la Meurthe fût ainsi amputé.
La partie restante devint Meurthe et Moselle. En 1919, le traité de Versailles rendait à la France les parties annexées mais les limites de départements ne furent jamais reconstituées (Cf Wikipedia).
L’histoire de Jacquot le Rémouleur, modeste héros, vous la découvrirez en suivant notre feuilleton. Nous publierons périodiquement, chaque samedi, deux images de cette bande dessinée. À l’issue des huit publications vous pourrez reconstituer aisément toute l’histoire en juxtaposant les images. C’est un document intéressant, à la fois pour le contenu du texte, c’est une leçon de morale, et pour la technique d’impression. Les couleurs étaient appliquées au pochoir, le même procédé que celui utilisé pour les images d’Épinal dont Haguenthal était un concurrent en Lorraine.
Dimensions de la planche en cm : 27 x 40. 

Le rémouleur sur la boîte

14 octobre 2008

LES P’TITS MÉTIERS DE RUE : c’est une série de boîtes métalliques genre boîtes à sucre, sans publicité aucune. Sur chaque couvercle figure une illustration dédiée à un petit métier : vendeuse de fleurs, crieur de journaux et… rémouleur. Sur l’un des côtés de la boîte est imprimée une description sommaire du petit métier représenté sur le couvercle. Pour le rémouleur, le texte est le suivant :
Appelé aussi repasseur de couteaux, ciseaux, faucilles…, il s’installait sur la place du village et haranguait les passants. Une charette à bras munie d’une meule constituait son outil.

Ne cherchons pas trop le réalisme dans la représentation du banc du rémouleur, il est très schématique. Mais globalement, ce qui n’est pas toujours le cas dans les illustrations, l’homme et son métier sont quand-même bien représentés.
Le rémouleur figure toujours en bonne place dans l’évocation de métiers estimés et sympathiques. Il faut dire que son travail est souvent spectaculaire.
Ce graphisme, assez contemporain, très coloré représentant une scène rurale est relativement bien composé. Il est signé Miss Popp.
Dimensions de la boîte en cm : 19,5 x 13. Hauteur : 7,3. 

Everyday good work

2 septembre 2008

Copie d’une enseigne en bois et en relief, de style anglais, acquise il y a une quinzaine d’années.
La représentation du rémouleur est assez bonne, même si celui-ci pédale du pied gauche, ce qui est rare dans la réalité mais courant sur les gravures ou lithographies, procédés d’impression qui inversent le dessin de l’artiste.
En admettant que l’original de cette enseigne ait vraiment existé, on ignore si le rémouleur tenait boutique ou s’il était itinérant, voire les deux… Une chose est sûre, la renommée de la profession est évoquée par ces trois mots : Everyday Good work.
Dimensions : 53 x 78 cm. 

Enseigne ou girouette ?

15 août 2008

Glanée sur Internet, cette photo est dans notre collection depuis 2002. Nous n’avons aucune précision sur cette belle silhouette de rémouleur en fer forgé. Serait-ce une enseigne ? Ou plus simplement l’œuvre d’un artisan qui l’aurait réalisée pour le plaisir ? Mais ce n’est vraisemblablement pas une girouette, on ne voit pas comment elle pourrait tourner avec le vent.
Nous faisons donc appel aux lecteurs de ce blog. Si l’un(e) d’entre vous a une idée de l’origine de cette silhouette, du lieu où elle se trouve et surtout de l’artiste qui l’a réalisée, merci de nous le signaler par un courriel (adresse dans la colonne de droite, en bas). La réponse la plus précise rapportera à son auteur un cadeau : une belle gravure, format A4, tirée à part d’une illustration du livre AU PAYS DES ÉMOULEURS représentant (bien sûr) un rémouleur. Frais d’envoi inclus. Alors chers lecteurs et lectrices, à vos commentaires ! D’avance, merci.

Photo © X – Crédit réservé. 


Au coin de la rue Pernelle

10 mai 2008

Dans l’histoire, le rémouleur a toujours bénéficié d’une image globalement positive mis à part quelques exceptions que nous aurons l’occasion d’évoquer par la suite sur ce blog.
Le rémouleur véhicule une image d’honnête homme, travailleur sérieux, affable, gagne-petit se contentant de peu.
Pas étonnant que la publicité, principalement au XIXe siècle, ait utilisé cette image pour vanter (vendre) tel ou tel produit ou même répandre quelque idée. On le retrouve dans les séries sur les petits métiers du monde entier. Un exemple récent : l’ouvrage de Pierre Perret paru à l’automne 2007 : Les petits métiers d’Atget à Willy Ronis. La couverture est illustrée par une photo de rémouleur de Jean Dieuzaide, photo que l’on retrouve à l’intérieur de l’ouvrage avec deux autres : le rémouleur occupe toujours une large place.
Le chromo ci-joint est une carte commerciale du magasin AU COIN DE LA RUE PERNELLE à Paris mais le même motif a été utilisé pour d’autres enseignes.
Inscriptions au verso : confections et costumes pour dames et fillettes, soieries, châles, etc.
Inscription en bas à gauche : VOUS SAVEZ, J’ATTENDS. Format : 61 x 95 mm. Support semi rigide. Fin du XIXe siècle.
—> Cliquer sur l’image pour l’agrandir.