Posts Tagged ‘Belgique’

Li r’sinmeu – Wallonie – 1913

15 novembre 2014

Cette carte postale fut envoyée en 1913 de Liège vers Saint-Nicolas-Waes, une commune située entre Anvers et Gand, en Flandre. La légende est imprimée en deux langues, français et langue wallonne, ce qui donne : le rémouleur, li r’sinmeu.

Li r simeu Wallonie

Sur un banc de rémouleur, la roue d’énergie, ou grande roue, est située à différents endroits. Dans le sud de la France, voire aux Pays-Bas par exemple, elle se trouve en avant du banc. Sur un banc de type chevalet, simple, économique, elle apparaît en dessous de la meule, souvent d’un grand diamètre.
Sur le banc de type brouette de ce rémouleur, elle est installée en dessous mais d’un diamètre moins important que sur un chevalet. Son axe est donc assez bas, en conséquence la tige qui relie la pédale à l’excentrique est très courte.
L’ensemble devait être assez lourd et au regard des bras de transport, très bas, le rémouleur devait être vigilant pour maintenir l’équilibre lors des déplacements, notamment sur les pavés.
Remarquer que grâce à la hauteur de la meule l’homme a une position de travail assez droite, comparativement à d’autres bancs sur lesquels le rémouleur est presque plié en deux.

La akrigisto

17 mai 2010

À l’heure où le conflit fait rage au royaume de Belgique, nous vous proposons ce rémouleur du début du XXe siècle.
C’est le détail d’une carte postale envoyée de Anvers le 5 mai 1912. Comme il se doit en ce pays, les textes imprimés sur la carte ainsi que le timbre sont bilingues : français et flamand. Par contre, la correspondance est écrite en esperanto (langue internationale de communication) comme le précise l’inscription manuscrite entre parenthèses La akrigisto qui suit le titre de la carte. Comme à cette époque le verso de la carte était réservé uniquement à l’adresse (ici à un habitant de Lima au Pérou), cette correspondance en esperanto occupe le bas du recto sous la photo : six lignes d’une belle écriture très fine !

Le banc de ce rémouleur est caractéristique de la Belgique, on le retrouve d’ailleurs sur d’autres cartes, avec un autre titre : Li r’sinmeu (le rémouleur, en wallon). C’est un banc de type brouette, assez lourd, dont la grande roue est vers le bas, tournant à ras du sol. Notons la bonne composition de cette photo : pendant que le rémouleur travaille, la cliente (qui pourrait être de type sud-américain) nous regarde comme aussi les deux personnages en arrière plan. Cadrage soigné, différents plans, perspective de la rue, ça pourrait être le résultat d’une mise en scène… Merci tout-de-même au photographe de l’époque !

Sur la Grand’Place à Huy en Belgique

14 février 2009

Nous empruntons cette photo au site Impressions fugitives [à chaque jour sa photo] édité par Hugues Van Rymenam. Cela fait 14 ans qu’il publie une photo chaque jour (ou presque), une impression du jour… Un moment fugace. De quoi humer l’air du temps, comme il l’écrit… Il a publié cette photo de rémouleur le 22 janvier 2008. Opus 2706 !

remouleur-a-huy
Elle est accompagnée du texte suivant :

Le rémouleur. Samedi midi, Grand’Place à Huy.
Le rémouleur était d’humeur causante.
On n’a pas évoqué les ennuis d’Anne-Marie. Qu’elle se débrouille !
Il m’a juste parlé de ses problèmes de santé
et de toutes les villes qu’il visite avec sa charrette à bras…

Aller sur le site IMPRESSIONS FUGITIVES (Lien direct). Impressions sensibles de Belgique, surtout de Wallonie et parfois d’ailleurs.
Cliquer sur la photo pour la voir en grand format sur le site d’origine.