Posts Tagged ‘Maroc’

Meknès, un parfum d’enfance

12 mars 2009

Fidèle lecteur de ce blog, Alex Gulphe nous présente aujourd’hui, après Fès en février (Cf  Fès : la rue des rémouleurs), une nouvelle contribution relative au Maroc. Qu’il soit remercié pour ces textes reflétant son attachement à ce pays et à ses habitants.

meknes2-agulphe

Photo : Rémouleur réalisant les dents d’une scie avec un burin.
Maroc, Meknès, la Médina 2005-09-03 15:12:13 ©Alex Gulphe 2005
Cliquer sur la photo pour afficher un gros plan du rémouleur. 

Meknès1 a le parfum de mon enfance. Elle a l’odeur de l’épicerie familiale, celle de la réglisse, de la cannelle et du clou de girofle vendus au détail, des légumes secs et des pâtes dorées se répandant sur le sol autour de leurs grands sacs de toile et d’un « je ne sais quoi » de désuet s’échappant des étagères et des casiers de bois marqués au fer par des générations de conserves empilées. 

(more…)

Publicités

Fès : la rue des rémouleurs

1 février 2009

Alex Gulphe, graphiste et photographe, lecteur régulier de notre blog et éditeur du site L’ATELIER DE VIRGINIA PEARL  (lien direct) nous a fait parvenir une photo et un texte relatifs aux rémouleurs de Fès, complétant en cela notre article MAROC-1939 du 9 décembre 2008. Nous le remercions vivement pour sa contribution.
Photo : artisan-rémouleur – Maroc, Fès el Bali, la Médina, à proximité de la medersa ech Cherratine. 2006-11-18 15:48:37.  © Alex Gulphe 2006.

rem-alex-gulphe

La très culturelle et très spirituelle Fès (1) déroute le voyageur formé aux repères orthonormés des modernes cités occidentales. Située à moins de 100 km au nord du Moyen Atlas qui lui donne sa fertilité, la ville se compose de trois vastes « corps » : Fès el Bali, La vieille ville, médina (2) fondée dès le 8e siècle, en même temps que le Maroc par Idris Ier (3) qui en fait sa capitale (4) ; Fès el Jédid, La nouvelle Fès, accolée au 13e siècle, alors que la ville perd son statut politique au profit de Marrakech ; et La ville nouvelle, bâtie à l’européenne, vestige des temps de Lyautey (5) et du Protectorat français (6) qui transplanteront définitivement le cœur politique et administratif du Maroc (7) à Rabat.

(more…)

Maroc – 1939

9 décembre 2008

Photo intéressante car le photographe, Johan de Haas, s’est placé dans la bonne position. On voit parfaitement la commande de la rotation de la meule : l’axe en acier se prolonge par une manivelle qui est actionnée par le pied du rémouleur. Il doit lancer la meule au départ et sa masse est telle qu’elle acquiert rapidement une grande inertie, autrement dit de l’élan. À chaque tour, quand la manivelle passe vers lui, il lui redonne une impulsion avec le pied. L’expérience du rémouleur fait que la meule tourne très régulièrement. Il dispose de ses deux mains pour faire l’affûtage des lames mais il doit aussi garder l’équilibre. Remarquer la rusticité de l’axe, ici pas de roulements à billes. La meule tourne probablement dans un bac d’eau pour la lubrification. On n’ose imaginer la fatigue du rémouleur après une journée d’un travail très physique, travail qui demande simultanément une attention soutenue pour l’affûtage.
Et ce n’est pas que du passé car ce genre de métier est encore très présent aujourd’hui dans les souks marocains.
Photo © Johan de Haas publiée sur le site de lInternational Institute of Social History (lien direct).

remouleur-maroc-1939