Archive for the ‘Musique, chanson, poésie’ Category

Portugal : rémouleur à bicyclette (en vidéo)

9 mai 2014

Il y a sur Internet de nombreuses vidéos montrant des rémouleurs. Il y en a peu de bonnes. En voici une qui nous présente Mr Manuel Nascimento, rémouleur portugais à bicyclette à Águeda, ville de 48 000 habitants. Cet Amolador de facas très sympathique est accueilli dans le jardin de particuliers. Après la mise en place de son matériel, on le voit affûter des ciseaux puis des couteaux. On entend même la flûte de pan d’un confrère, c’est ainsi que les rémouleurs s’annoncent au Portugal comme par ailleurs au Brésil. Et lui-même, à la fin de la séquence, y va de son petit instrument. Une vidéo de qualité, en HD (Haute Définition) et en grand format, à découvrir sur Vimeo.
– Cliquer sur l’image pour voir la vidéo sur Vimeo.

Amolador-de-facas-Rémouleur-video

Publicités

La libido du rémouleur, fantasme ou réalité ?

14 mars 2014

Recherche instinctive du plaisir et surtout du plaisir sexuel, telle est la définition courante du mot libido. En psychanalyse, Freud l’élargit en Énergie psychique sous-tendant les pulsions de vie, et spécialement les pulsions sexuelles.
Ceci étant posé, est-ce que les rémouleurs, dans leur ensemble, étaient des êtres libidineux, c’est-à-dire recherchant constamment et sans pudeur des satisfactions sexuelles ?
Nous ne connaissons pas d’anecdotes qui abonderaient dans ce sens. Par contre, les chants populaires nous donnent quelques pistes.

knife grinder, remouleur, afilador, scherenschleifer, arrotino, amolador, scharensliep, tocilar, messerschleifer, köszörűs, bileyici, szlifierz, brusar, vinkelsliper, kvarn, точильный камень,

Par exemple, cette chanson d’Alsace dont on peut traduire le titre par Arrive un rémouleur chez nous. L’illustrateur, Tanconville, nous met d’emblée dans l’ambiance : des regards sont échangés entre le rémouleur, un homme jeune, et l’une des jeunes femmes occupées à la lessive. Les paroles du premier couplet sont traduites ainsi :

Arrive un jour un repasseur,
Repassant bien mal les couteaux,

Féléteri et félétéra
Repassant bien mal les couteaux
Fidi, fidi, rélele, riolélé !
Il repass’ couteaux, ciseaux !

On enchaîne ensuite sur le deuxième couplet :

Aux demoiselles ça s’ra pour rien !
Et j’y mettrai tout mon talent,
Féléteri et félétéra !

Après une plainte du rémouleur sur sa femme, le chant se termine par :

Ah ! Repasseur, repass’ toujours !
Les belles filles ne manquent pas !
Féléteri et…

knife grinder, remouleur, afilador, scherenschleifer, arrotino, amolador, scharensliep, tocilar, messerschleifer, köszörűs, bileyici, szlifierz, brusar, vinkelsliper, kvarn, точильный камень,

Dans l’Anthologie du chant scolaire datant de 1926, fascicule sur l’Alsace, un autre chant intitulé Le gagne-petit, fait dire à celui-ci :

Vois-tu, ma femme est trop paresseuse,
Et je n’ai pas de beaux habits.
Je cherche au loin figures joyeuses,
J’entends là-bas assez de cris…

… Le rémouleur est toujours en quête
De bon vin chaud, de cœurs aimants…

Voila des paroles qui feraient aujourd’hui grincer les dents de certains parents d’élèves et, pourquoi pas, être à l’origine d’une grève parentale des cours ?
Comme très souvent, les chants populaires se lisent à plusieurs degrés…
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
– Les définitions sont du Petit-Robert 1, édition de 1990.
– En savoir plus sur TANCONVILLE (1845-1936). Lien direct.
– Merci à Jean-Marie HUMMEL et à André WINLING pour leur aide précieuse.

Le Rémouleur : Allegro Vivace !

8 février 2014

C’est au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle que Adolphe DAVID (1842-1897) composa cette Pièce Caractéristique dédiée à l’une de ses élèves… On n’en connaît pas la date exacte même si l’on a le numéro d’opus (43). Il semble que ce compositeur fut apprécié en son temps par les pianistes, c’est pour eux qu’il composa le plus si l’on en juge par le nombre de partitions éditées de son vivant.
C’est justement la couverture de l’une de ces partitions, celle de Le Rémouleur, éditée par Henry Lemoine à Paris, qui nous intéresse aujourd’hui.
Le dessin est l’œuvre de E. Buval, un illustrateur dont le nom apparaît sur bon nombre  de partitions musicales. Peut-être était-il attaché à l’éditeur Lemoine ?

DAVID-Adolphe-Le-rémouleur-Piano

E. Buval campe ici un rémouleur avec beaucoup de vérité. On découvre un banc de conception assez particulière, rare aussi. Mais tout y est : les bras et la roue de brouette pour le déplacement, la pédale, la bielle, l’excentrique et la roue d’énergie, celle-ci de grand diamètre et haut perchée. Ce grand volant entraîne par courroie l’axe de la meule qui doit tourner à grande vitesse. L’attitude du rémouleur est bonne et l’homme travaille dans une ville qui pourrait être située, d’après l’architecture, dans le nord de la France, du côté des Flandres.
C’est en tout cas un banc étonnant, d’un modèle encore jamais vu par Philogène Gagne-Petit !
La partition musicale commence par un Allegro Vivace. Forcément, le rémouleur n’a jamais été un mou…
Comme quoi musique et rémouleur peuvent faire bon ménage.

Rémouleur et poésie : Jean Rameau

21 mars 2011

Mars, c’est chaque année le mois de la poésie, associons-y nos amis les rémouleurs.
Jean Rameau (1852-1931) était maître sonneur, poète, conteur et chansonnier berrichon. Collecteur de chants traditionnels, il écrivait aussi des chansons d’inspiration régionale. Il se produisait dans les fêtes avec d’autres musiciens.
Il se fit largement connaître grâce à l’édition de cartes postales (plus de trois cents) publiées sous le titre Les Chansons de Jean Rameau illustrées. Un ou deux couplets et une scène photographiée dans laquelle il figurait souvent, telle fut la clé du succès de cette série de cartes.

Chanson de J Rameau Remouleur et vignette

Celle-ci porte le N° 196 et s’intitule Le Rémouleur. La correspondance au verso date de 1902.
Pour plus de lisibilité nous avons choisi de montrer seulement la photo sur laquelle figure Jean Rameau lui-même en rémouleur. Une vignette en surimpression présente la carte postale avec photo et, à droite, le texte de la chanson.
Et que dit cette chanson dont le texte en vers figure ci-dessous ? Comme souvent elle peut se lire à plusieurs niveaux. Le rémouleur était considéré comme un homme honnête certes, mais c’était un homme… Les allusions fleurissent à plusieurs reprises. Bon, c’est sans doute ce qui a fait le succès de la série. Et bien sûr, ces dames méfiantes sont à bonne distance mais c’est peut-être aussi pour la mise en scène…
Enfin, la signature du Maître était imprimée sur chaque carte, comme pour en garantir l’origine. On aperçoit ici la griffe de Jean Rameau au pied du métier, en partie masquée par la vignette.

Chanson de J Rameau Paroles

La petite musique de l’amolador

22 juin 2010

S’incrivant dans une série sur les Itinérants urbains, une vidéo de Pepe Lopez découverte sur YouTube nous fait entendre le son strident de la musique d’un rémouleur vénézuélien. Les images ont été tournées en 2007 dans une rue de Caracas, la capitale du pays. L’homme s’est prêté avec gentillesse à la démonstration mais on le sent pressé, préoccupé ou peut-être tout simplement intimidé. C’est vrai qu’il affûte un couteau de bonne taille sur un banc qu’il a probablement lui-même fabriqué . L’avantage c’est qu’il est assis pour tourner la manivelle de sa perçeuse à main adaptée pour la circonstance en touret à meuler. Le bruit du mécanisme est moins agréable que celui de la flûte de pan…
Caractéristique de la Péninsule Ibérique et de l’Amérique Latine, son indicatif, ou son jingle comme on dit aujourd’hui, est bien sympathique.
Amolador est le mot portugais qui désigne le rémouleur. Le Vénézuela étant de langue espagnole, le mot Afilador conviendrait mieux ici. Pepe Lopez est peut-être portugais…
– Autre vidéo d’un amolador du Brésil dans un article de notre blog publié en 2008 : Amolador de facas Buritis (lien direct).

Canon à deux voix

11 novembre 2009

Le hasard du calendrier nous fait involontairement donner dans l’humour en cet anniversaire du 11 novembre 1918, jour où les canons se sont tus…
Le rémouleur est présent dans les chansons traditionnelles mais également dans les plus contemporaines.

remouleur-canon-a-deux-voix

Voici un exemple d’un canon tout simple publié vers la fin du XIXe siècle et qui figure à la page 104 dans le livre AU PAYS DES ÉMOULEURS de Henri AMBLÈS. En fait lui-même l’a retrouvé dans une édition d’origine : LES CHANTS DE L’ENFANCE de Claude AUGÉ dont Larousse était l’éditeur.
On remarque que la partition ne propose qu’une seule voix ce qui n’empêche pas de chanter en canon… Par ailleurs, l’illustration n’est pas sans intérêt. Comme souvent, le gagne-petit semble bien seul au bord de cette longue route… Alors, chantez bien !
Merci à Henri AMBLÈS qui nous autorise à publier une illustration de son ouvrage.

Amolador de facas Buritis

6 mai 2008

Cette vidéo est intéressante malgré une médiocre qualité technique. Elle est prise depuis une fenêtre d’immeuble à Buritis, quartier situé à l’ouest de Belo Horizonte, ville du Brésil. Un amolador de facas s’annonce par une mélodie jouée à la flûte de pan, instrument préféré des rémouleurs dans les pays latins. Il donne aussi de la voix. Au passage on aperçoit les nombreux immeubles d’une cité d’habitation qui semble importante. Ce rémouleur est à pied et pousse un métier monoroue traditionnel identique à celui que l’on rencontre au Portugal.

© Clauzemberg (Brésil). Plusieurs vidéos sur You Tube (Lien direct)