Posts Tagged ‘Bretagne’

Olivier Roger, nouveau rémouleur en Bretagne

16 mai 2015

Il a eu la bonne idée de transmettre à Philogène un article de presse récent le concernant. Il s’agit de Olivier Roger, nouvel affûteur dans le sud de l’Ile et Vilaine et le pays nantais.

Olivier-Roger-Remouleur-en-Bretagne copie

Formé dans le Gers comme beaucoup de ses collègues en activité aujourd’hui, Olivier s’est mis à l’affûtage moderne à l’âge de 52 ans. Dès son enfance, il était fasciné par le rémouleur traditionnel qui sillonnait la campagne. Après divers métiers, il a bouclé la boucle en devenant lui-même affûteur-rémouleur.
Bel itinéraire ! Trêve de discours, lisez plutôt l’intéressant article que lui a consacré il y a peu L’Éclaireur de Chateaubriant.
– Article et photo © Cyntia Havard-L’Éclaireur.
– L’adresse de son site : www.coupro.fr  (lien direct).

– Cliquer sur la coupure de presse pour l’ouvrir en grand format.

Olivier Roger Coupure presse

La Bretagne affûtée avec Dominique Brault

17 avril 2015

Philogène Gagne-Petit est particulièrement heureux de présenter aujourd’hui un rémouleur contemporain : Dominique Brault. Ce dernier est installé dans les Côtes d’Armor à Saint-Lormel. Et justement, Philogène, breton lui aussi, a eu des ancêtres dans ce bourg situé à quelques encablures de Saint-Jacut-de-la Mer…
Ci-après, extrait d’un article publié par le quotidien Le Télégramme en mars 2012 :
… Dominique Brault, artisan, exerce à son compte depuis décembre 2011 sous l’enseigne Armor Affûtage. Originaire de Saint-Lormel (22-Côtes d’Armor), l’ancien boucher a eu envie de changer de profession.
Son activité trouve d’ailleurs un réel écho auprès des professions de bouche mais également auprès des particuliers.
Il exerce de Cancale (35) à Saint-Brieuc (22), stationnant dans les bourgs ainsi que sur les parkings de magasins professionnels comme à Saint-Brieuc ou Saint-Malo.

Couteaux, ciseaux, sécateurs, lames de coupe (charcuterie, gazon, broussaille) ou de cutter, Dominique Brault affûte tout et de toutes les matières : acier, tungstène et même céramique.
Il connaît l’usage auquel est destiné l’outil dans les divers métiers et peut ainsi en déterminer parfaitement les angles de coupe. Sa machine à affûter fait le reste. Il l’a d’ailleurs acquise chez son fabricant, M. Caillet, médaillé d’argent au Salon International des Inventions en 1999.
Photos : deux aspects du fourgon-atelier de Dominique Brault.
Pour visiter le riche site de Armor Affûtage, cliquer sur les photos.
Extrait de l’article et photos : © le Télégramme.

Bretagne « pittoresque »

16 décembre 2008

Jusqu’à la deuxième guerre mondiale, la Bretagne n’eut pas les faveurs de la République. C’est pourquoi beaucoup de bretons durent quitter leur région natale pour s’installer dans les grandes villes, surtout Paris, afin d’y trouver quelque emploi souvent peu qualifié. Aujourd’hui, c’est heureux, cela a bien changé.
Autrefois donc, il y a moins de cent ans, l’archaïsme alimentait le pittoresque. Car le « banc » de ce rémouleur breton est vraiment archaïque, n’est-ce-pas ? Et même dans les régions les plus reculées de la planète il semble qu’à la même époque les métiers étaient plus perfectionnés que celui-là. L’iconographie disponible nous le prouve !
Carte postale ancienne. Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

remouleur-breton1