Posts Tagged ‘vidéo’

Le dernier voyage du rémouleur – Vidéo

15 janvier 2016

Last trip 1

Cette vidéo ne dure que deux minutes mais on en prend plein la vue…
C’est une belle réalisation de Mighele de Curras. L’afilador est interprété par Aitor Rei, acteur espagnol.
Ce film est dédicacé à tous les fils et filles d’une mère patrie faite d’hommes et de femmes qui marchent, à tous les migrants dispersés partout dans le monde, aux héros de romans inconnus pas encore écrits.
Pendant trois siècles les galiciens les appelaient « queicoas », ce qui signifie dans le jargon des rémouleurs : dieu, héros, grand, esprit combatif, vie de légende.
L’auteur dit le texte en espagnol mais les sous-titres en anglais pourront aider le spectateur.
Ses mots sont forts, ils expriment parfaitement la considération que le réalisateur porte à ces hommes que nous aimons, nous aussi, et que nous honorons sur ce blog.
Un bel hommage à tous les rémouleurs du monde ! À voir absolument.
Note : il est possible de télécharger cette vidéo sur son PC.

Last trip 3

– C’est ici : TRAILER-THE LAST TRIP OF THE KNIFE-GRINDER sur Vimeo
– Le site de l’acteur : Aitor Rei
– Le site du réalisateur : Mighele de Currás sur Vimeo

Paul, rémouleur dans le Lyonnais

17 juin 2011

Les média, télés en particulier, s’étonnent de la réapparition des rémouleurs en France. En voici un nouvel exemple avec Paul, rémouleur dans le Lyonnais.
Ce retour des rémouleurs s’inscrit dans une volonté nécessité enfin reconnue de moins gaspiller les matières premières d’une part et de moins polluer la planète d’autre part.
Il y a une petite pub d’une vingtaine de secondes en introduction… C’est, hélas, de plus en plus fréquent. On peut en principe la zapper en cliquant sur la x.

La petite musique de l’amolador

22 juin 2010

S’incrivant dans une série sur les Itinérants urbains, une vidéo de Pepe Lopez découverte sur YouTube nous fait entendre le son strident de la musique d’un rémouleur vénézuélien. Les images ont été tournées en 2007 dans une rue de Caracas, la capitale du pays. L’homme s’est prêté avec gentillesse à la démonstration mais on le sent pressé, préoccupé ou peut-être tout simplement intimidé. C’est vrai qu’il affûte un couteau de bonne taille sur un banc qu’il a probablement lui-même fabriqué . L’avantage c’est qu’il est assis pour tourner la manivelle de sa perçeuse à main adaptée pour la circonstance en touret à meuler. Le bruit du mécanisme est moins agréable que celui de la flûte de pan…
Caractéristique de la Péninsule Ibérique et de l’Amérique Latine, son indicatif, ou son jingle comme on dit aujourd’hui, est bien sympathique.
Amolador est le mot portugais qui désigne le rémouleur. Le Vénézuela étant de langue espagnole, le mot Afilador conviendrait mieux ici. Pepe Lopez est peut-être portugais…
– Autre vidéo d’un amolador du Brésil dans un article de notre blog publié en 2008 : Amolador de facas Buritis (lien direct).

Amolador de facas Buritis

6 mai 2008

Cette vidéo est intéressante malgré une médiocre qualité technique. Elle est prise depuis une fenêtre d’immeuble à Buritis, quartier situé à l’ouest de Belo Horizonte, ville du Brésil. Un amolador de facas s’annonce par une mélodie jouée à la flûte de pan, instrument préféré des rémouleurs dans les pays latins. Il donne aussi de la voix. Au passage on aperçoit les nombreux immeubles d’une cité d’habitation qui semble importante. Ce rémouleur est à pied et pousse un métier monoroue traditionnel identique à celui que l’on rencontre au Portugal.

© Clauzemberg (Brésil). Plusieurs vidéos sur You Tube (Lien direct)