Posts Tagged ‘métier’

Rémouleur de 1988

24 janvier 2009

francois-drouet-1988-marly1

Cette carte postale montre François Drouet, un rémouleur photographié en 1988 à Marly-le-Roi, quartier des Grandes Terres. Plus de vingt ans déjà. Est-il toujours en exercice ? S’est-il reconverti ? Aujourd’hui, peut-on exercer ce métier aussi longtemps ? Autant de questions… Si un lecteur pouvait nous donner de ses nouvelles, nous serions ravis.
Cliché Daniel Rouzaud. Carte éditée par l’Association Cartophile des Yvelines. 

Publicités

Le banc de Eugène Deléglise

29 octobre 2008

Plusieurs musées de par l’Europe évoquent le travail du rémouleur, quelques uns très spécialisés, d’autres exposant le plus souvent la pièce principale du métier : le banc. À partir d’aujourd’hui, le blog s’enrichit donc d’une nouvlle catégorie : Au musée.

Il nous a été donné de visiter il y a quelques années le Musée des costumes et des traditions populaires de Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie et d’y découvrir une belle machine. L’Association des Amis du Musée nous permit alors de la mesurer et de la photographier.
C’est l’outil de Monsieur Eugène DELÉGLISE, rémouleur local, qui l’utilisa jusqu’en 1940. On a peu de détails sur ses conditions de travail sinon qu’il réparait aussi les parapluies. Était-il sédentaire ou itinérant ? Un constat : son banc ne possède pas de roues. Pouvons-nous conclure pour autant ? Difficile tout-de-même d’imaginer cette machine dans les rues…

Et pourtant elle a bien deux brancards. Remarquons qu’un compas sur chacun des pieds situés à droite sur la photo leur permet de se replier. Des crochets (bien visibles sur la photo ci-dessus) retenaient alors les pieds repliés. On peut en déduire que cette machine pouvait être installée sur un élément mobile, une charrette par exemple, permettant l’itinérance dans la ville.
La longueur du métier est de 2,28 m (1,76 m pour le châssis et 0,52 m pour les brancards) pour une largeur de 0,54 m. La traverse supérieure du châssis est à 1,00 m. C’est aussi la hauteur du plan de travail. Une planchette servant de siège est fixée sur les brancards. Remarquer sur chaque pédale un cale-pied permettant un positionnement optimum des pieds ainsi qu’un petit coffre de rangement à l’extrémité droite du métier.

(more…)