Posts Tagged ‘Grande Bretagne’

Le rémouleur de William Henry Vernon

13 octobre 2014

On a peu d’éléments concernant le peintre anglais William Henry Vernon (1820-1909) malgré la profusion d’informations disponible sur Internet.
Quelques reproductions de ses œuvres nous montrent essentiellement des paysages bucoliques et quelques figures de son temps.
Soyons-lui reconaîssant d’avoir peint à un moment de sa carrière un rémouleur, anglais bien entendu.

William Henry Vernon The scis grinder 1856

Cette œuvre de dimensions 55cm x 65cm a été peinte en 1856, le peintre avait alors 36 ans. Malgré un côté très théâtral, la représentation du banc de rémoulage en bois semble fidèle. On suppose que le déplacement se faisait après basculement de l’ensemble. La présence de la cloche nous enseigne que ce rémouleur était itinérant. Enfin, côté social, comme souvent, un enfant est là ainsi qu’un chien. On peut se demander, vu le costume, si cet enfant est un curieux du quartier ou bien si c’est l’aide, voire le fils du rémouleur qui est lui-même assez bien vêtu ! Mystère.
Le site d’un marchand d’art évalue ce tableau entre 15.000 et 20.000 USD soit entre 12.000 et 16.000 € environ. Au fil des siècles, les rémouleurs ont pris du galon…
Il s’agit tout-de-même d’une belle œuvre picturale qui les honore. Merci à William Henry Vernon.

Leamington (GB) – 1937

28 mai 2010

Il est toujours intéressant de voir un rémouleur en situation, entouré de ses clients ou de curieux. C’est le cas sur cette photo d’amateur datant de 1937 au dos de laquelle figurent en manuscrit les indications suivantes : Knife grinder – Leamington – 1937 – Anne on left. On connaît au moins le prénom de l’une des neuf personnes (oui) présentes au moment de la photo. On pourrait avoir un doute quant au pays d’origine car il y a trois communes dans le monde qui portent le nom de Leamington. La plus ancienne est sans doute celle de Grande-Bretagne, près de Birmingham, les autres sont au Canada et aux États-Unis (Ontario). Cette photo a été acquise en Grande-Bretagne et le style de l’écriture au dos ne permet pas de doute.

Le banc de notre knife grinder est assez typique de l’Angleterre dans sa conception générale : compact, lourd et probablement stable. Il possède néanmoins quelques particularités : pas de siège pour l’homme, le bandage de la grande roue est utilisé uniquement pour les déplacements. C’est une poulie concentrique de plus petit diamètre, solidaire de la grande roue, qui transmet par une courroie, bien visible ici, la rotation à l’axe des meules. On a l’impression que l’ensemble tourne à grande vitesse. Comme très souvent en Europe, le rémouleur répare les parapluies… à moins que celui qui est visible soit pour son usage personnel. Quant au déplacement du banc, on ne voit pas très bien comment s’effectuait la manœuvre.
Cliquer sur la photo pour voir le rémouleur en grand format. Le pillage de notre blog sans indication de source nous conduit à surcharger la photo.