Posts Tagged ‘banc à roue éloignée’

Rémouleur au marché de Duclair

1 novembre 2014

Suite à l’article précédent, un lecteur assidu de Philogène Gagne-Petit vient de lui envoyer ce document datant du début du XXe siècle (vers 1910).
C’est une carte postale assez connue sur les sites de vente en ligne. Elle vaut même assez cher.
Commune de Normandie, en Seine Maritime, située entre Le Havre et Rouen, peuplée d’un peu plus de 4.000 âmes, Duclair vous invite à la rêverie… comme le propose son site.

Marché de Duclair rémouleur

Cette image complète avec intérêt l’article précédent. On voit bien la séparation de la roue d’énergie et de la partie meule. Ici il n’y a qu’un seul bâti sur lequel sont fixés, à chaque extrémité, ces deux éléments. Ce qui n’est pas toujours le cas : sur certains bancs, le bâti de la roue d’énergie est indépendant de la partie meule. Auquel cas il est bien calé au sol afin de ne pas se déplacer.
Enfin, à Duclair, le rémouleur tourne le dos à son tourneur, il travaille donc face aux clients.
– Merci à Pastek pour l’envoi de ce document.
Mise à jour : dans un commentaire sur cet article, Bernard Lepoutre se demande si la courroie de transmission roue d’énergie-meule n’est pas détournée de son axe. C’est vrai que les photos ne sont pas très claires mais Philogène pense que, compte tenu de la finesse et de la longueur de la courroie de transmission, il était neécessaire d’inclure un doigt de tension en métal ou en bois dur de diamètre 12 à 16mm par exemple (ou même une petite poulie). Outre sa fonction principale, ce doigt, en modifiant la direction de la courroie, permettait de dégager le coude du rémouleur (comme sur l’image ci-dessus). Quoi qu’il en soit, sur les trois documents présentés on constate que la courroie est toujours bien tendue.
Mise à jour 2 : dans un second commentaire, bpc explique qu’il y a une petite poulie en bois sous le bord du siége pour contourner celui-ci, qui se trouve sur le passage de la courroie.
– Merci à Bernard Lepoutre et à bpc pour leurs commentaires réguliers et constructifs.

Publicités

Les Bzz ! Bzz ! Bzz Creusois

27 octobre 2014

Les bzz bzz bzz creusois

Philogène Gagne-Petit n’a encore jamais évoqué ces bancs de rémouleurs étonnants et pourtant plusieurs documents, quelques cartes postales entre autres, nous les présentent le plus souvent sur des foires.
La grande roue, ou roue d’énergie, est séparée de la meule par une assez grande distance. En fait le banc est composé de deux parties distinctes : l’ensemble meule(s) sur lequel travaille le rémouleur et, éloignée, la roue d’énergie. Cela signifie qu’il faut obligatoirement deux personnes pour faire fonctionner le tout.
Si l’on observe ces documents, on peut supposer que le rémouleur employait parfois un gars du coin pour tourner la manivelle qui actionnait la roue d’énergie. Vu le diamètre de celle-ci, l’axe de la meule devait tourner à grande vitesse. La transmission était assurée par une courroie à section circulaire genre cordelette.
Le plus souvent, le rémouleur tournait le dos au tourneur. Or, sur la carte ci-dessus, cas assez rare, il lui fait face…
D’après les cartes postales, il semble que ces bancs particuliers se rencontraient plutôt dans l’ouest de la France : Bretagne, Normandie. Cependant, les repasseurs de l’ouest se déplaçaient sans doute vers l’Est, c’est le cas ci-dessus.
Ils allaient même quelquefois à l’extrême Est du pays puisque Philogène possède une carte postale de Belfort sur laquelle on voit un banc identique.
Remarquer que la légende de la carte ci-dessous (Bretagne) indique coutelier ambulant. Le verso est imprimé en breton. Elle a été expédiée dans les années 20.

Foire bretonne