Le rémouleur de Bordeaux

Bordeaux est l’une des grandes villes de France. Surnommée « la belle endormie », elle a retrouvé depuis quelques années une dynamique saluée unanimement. Cela en grande partie grâce au réseau du tramway mis en place depuis 2003 et sans cesse amélioré. Bien sûr, Bordeaux est aussi la capitale d’une région vinicole mondialement connue.
Il ne fallait pas être endormi ni trop adepte du vin local (ou d’ailleurs…) lorsqu’on était rémouleur au début du XXe siècle à Bordeaux. C’est l’idée que semble nous transmettre cette photo imprimée sur une carte postale expédiée en 1912.

Remouleur-knfe grinder-scherenschliefer-arrotino-amolador-afilador-messer Schleifer-

Le banc de rémoulage paraît assez robuste et lourd. Le rémouleur est un gaillard assez trapu. Il ne fallait pas être un gringalet pour travailler avec cette machine dans les rues de la ville !
Outre les roues de type charrette, la roue d’énergie est d’un bon diamètre avec une jante de taille. Il semble qu’il y ait plusieurs meules sur le même axe, protégées par un imposant carter. Un tube est fixé sur le côté : ça pourrait être un étui pour protéger les parapluies à réparer, voire un logement pour une toile que l’homme montait en cas de soleil ou de mauvais temps. Beaucoup de suppositions…
Cette belle carte postale est un document précieux pour l’histoire des rémouleurs en France.

 

Publicités

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “Le rémouleur de Bordeaux”

  1. Lepoutre Says:

    Le banc devait peser 200 kg. La vitrine du charcutier vaut le détour aussi. Mes deux métiers, la charcuterie, et le rémoulage sont réunis sur cette carte

  2. bpc Says:

    c’est un des membres de la famille Ousset, famille de rémouleurs pyrénéens oeuvrant sur Bordeaux.

    j’ai utilisé la même machine:
    sur la mienne , l’axe supplémentaire était pour un polissoir.
    ici, l’emplacement, trop gênant pour polir, me semble être pour une meule à rasoir.
    les gaines sur le coté sont en général pour un parapluie de berger, comme il s’en fabrique toujours.
    il travaille comme les rémouleurs espagnol, avec le corps à coté de la meule et non devant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s