Liban – Rémouleur maronite, fin du XIXe siècle

Cette gravure s’affiche en UNE de L’OMNIBUS ILLUSTRÉ, numéro 19, daté du 11 mai 1890. Ce Journal des Familles paraissait le dimanche en Belgique et était diffusé aussi en France.
La gravure est accompagnée du texte suivant :
 » Les Maronites constituent cette célèbre peuplade chrétienne qui réside dans le Liban : c’est, peut-être, de tous les pays du monde, celui où le plus de races et de religions différentes sont rassemblées dans un plus étroit espace. Bien qu’un peu partout dispersés, les Maronites chrétiens, soumis à l’église romaine, habitent plus spécialement le versant occidental du Liban, depuis Beyrouth jusqu’à Tripoli. Les Druses – ennemis éternels des Maronites – dont la religion si célèbre a pour secret de n’en être pas une, peuplent le Hauran et quelques parties de l’Anti-Liban. Il y a encore, dans le Liban, des Métoualis, des Ansariés, des Bédouins, des Kurdes, des Juifs, des Musulmans arabes et des Turcs.
Mais les Maronites et les Druses – toujours plongés en des luttes d’ailleurs ordinairement plus bruyantes que meurtrières – prédominent dans le pays : les premiers sont au nombre de 300.000, les autres au nombre de 100.000. »
Les chiffres ont bien entendu évolué et aujourd’hui, après plusieurs exodes, les chrétiens maronites sont beaucoup plus nombreux dans d’autres pays, notamment au Brésil, qu’au Liban même. Voir la page de Wikipedia ICI.

Remouleur maronite

Comme dans tout le Moyent-Orient, ce métier est léger, simple, voire même rustique. Mais il est aussi facilement transportable à dos d’homme. La meule est de petit diamètre pour au moins deux raisons : faible prix et surtout faible poids. Remarquer que l’assemblage du montant et de la traverse sur laquelle repose l’axe de la roue d’énergie est assuré par une ligature. Enfin, l’homme quitte sa babouche pour mieux pédaler.
– Dimensions de la gravure : 13 cm x 19 cm.
– Signature en bas à droite : Canedi. 

Publicités

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Liban – Rémouleur maronite, fin du XIXe siècle”

  1. Lepoutre Says:

    Effectivement s’est un banc très léger et simple. Je vois deux façons de tenir la pédale. les pédales articulées côté axe de meule, et les articulées côté affuteur, pouvez vous me dire l’intérêt Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s