Le rémouleur et le gendarme

Belle carte mettant en scène deux itinérants de statuts bien différents… Saluons la réactivité et l’humour du photographe qui a saisi cet instant tout en respectant la commande : montrer l’Hôtel de Ville de cette petite commune de Haute-Marne au début du XXe siècle.
On sait que depuis des lustres, voire encore aujourd’hui, les hommes pratiquant des métiers itinérants ont toujours été considérés comme suspects. On peut se demander alors si notre rémouleur ne vient pas d’être contrôlé, voire verbalisé à l’instant précédent ? À moins que cet aiguiseur bien équipé, un banc couvert tiré par un cheval ou un mulet, toujours en règle… soit connu, apprécié et respecté par la population comme par les autorités ? Soit.
Il semble néanmoins que le rémouleur regarde partir le cavalier-pandore avec soulagement. C’est du moins notre interprétation de la scène. Et vous, qu’en pensez-vous ?
Passer le curseur ou cliquer sur l’image pour voir le détail de la scène rémouleur-gendarme.


Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s