Canon à deux voix

Le hasard du calendrier nous fait involontairement donner dans l’humour en cet anniversaire du 11 novembre 1918, jour où les canons se sont tus…
Le rémouleur est présent dans les chansons traditionnelles mais également dans les plus contemporaines.

remouleur-canon-a-deux-voix

Voici un exemple d’un canon tout simple publié vers la fin du XIXe siècle et qui figure à la page 104 dans le livre AU PAYS DES ÉMOULEURS de Henri AMBLÈS. En fait lui-même l’a retrouvé dans une édition d’origine : LES CHANTS DE L’ENFANCE de Claude AUGÉ dont Larousse était l’éditeur.
On remarque que la partition ne propose qu’une seule voix ce qui n’empêche pas de chanter en canon… Par ailleurs, l’illustration n’est pas sans intérêt. Comme souvent, le gagne-petit semble bien seul au bord de cette longue route… Alors, chantez bien !
Merci à Henri AMBLÈS qui nous autorise à publier une illustration de son ouvrage.

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s