Maroc – 1939

Photo intéressante car le photographe, Johan de Haas, s’est placé dans la bonne position. On voit parfaitement la commande de la rotation de la meule : l’axe en acier se prolonge par une manivelle qui est actionnée par le pied du rémouleur. Il doit lancer la meule au départ et sa masse est telle qu’elle acquiert rapidement une grande inertie, autrement dit de l’élan. À chaque tour, quand la manivelle passe vers lui, il lui redonne une impulsion avec le pied. L’expérience du rémouleur fait que la meule tourne très régulièrement. Il dispose de ses deux mains pour faire l’affûtage des lames mais il doit aussi garder l’équilibre. Remarquer la rusticité de l’axe, ici pas de roulements à billes. La meule tourne probablement dans un bac d’eau pour la lubrification. On n’ose imaginer la fatigue du rémouleur après une journée d’un travail très physique, travail qui demande simultanément une attention soutenue pour l’affûtage.
Et ce n’est pas que du passé car ce genre de métier est encore très présent aujourd’hui dans les souks marocains.
Photo © Johan de Haas publiée sur le site de lInternational Institute of Social History (lien direct).

remouleur-maroc-1939

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s