Osmose homme-machine

La structure d’une machine conditionne souvent la posture de celui qui va l’utiliser pour son travail. Cela dépend évidemment du concepteur de cette dite machine. Il est des rencontres étonnantes : celles de la photo ci-dessous par exemple (1955). L’homme et la machine ne font qu’un. C’est une véritable osmose homme-machine. Et cela est assez exceptionnel si l’on se réfère à tous les documents que nous connaissons.

fusion-rem-et-metier

Certes, on pourrait objecter que l’homme ne se tient pas droit mais cette posture est peut-être relativement reposante, sinon moins fatigante. Sur ce métier, la grande roue est aussi utilisée pour les déplacements. C’est le métier type de l’amolador du Portugal, du Brésil et de quelques autres pays comme Porto-Rico où a été prise cette photo. Remarquer que les différentes meules sont prisonnières, ce qui leur évite de tomber lors du basculement de la machine pour les déplacements.
Photo © Three Lions/Getty Images. La voir sur le site de Jamd.

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s